Un soir de gala au Théâtre des Champs-Élysées – Gala de la Fondation Long Thibaud Crespin

Un jeudi soir d’octobre, on s’était donné rendez-vous devant le Théâtre des Champs-Élysées pour assister à la soirée de gala de la Fondation Long Thibaud Crespin. Si le concours International Long Thibaud Crespin a été reporté à l’automne 2018, la soirée de gala, initialement prévue le vendredi 27 octobre, s’est elle, déroulée le jeudi 16 octobre avec la participation de plusieurs lauréats.

Commençons par le décor de cette soirée de gala et parlons du lieu qui nous accueille. La soirée est l’occasion de pénétrer pour la toute première fois dans le Théâtre des Champs-Elysées. Selon moi, à n’en pas douter, ce cadre compte parmi les salles les plus somptueuses de la capitale. Mais revenons à ce qui nous mène en tenues de soirée dans ce lieu magnifique.

La fondation remet tous les ans un prix par discipline et en 2018, viendra le tour du concours de violon avec un jury présidé par Renaud Capuçon. Ce soir nous avons la chance d’assister à la représentation d’un plateau de jeunes talents, lauréats du prestigieux concours. Au programme, Franck, Schubert et Schumann ! La soirée s’annonce exceptionnelle, d’autant que comme à l’accoutumée, nous avons joué de chance et sommes placés au 4ème rang. Nous allons donc bénéficier d’un concert presque privé tant la scène et les artistes vont nous sembler proches. La programmation devrait nous permettre de découvrir de jeunes musiciens talentueux.

Le premier jeune talent à entrer en scène est la violoniste Solenne Païdassi, lauréate en 2010. Accompagnée d’Ismaël Margain au piano, elle interprète la sonate de Franck avec un calme et une sérénité étonnante. D’abord un peu timide, le duo se libère au fil des mesures de la sonate. Solenne Païdassi est tout simplement éblouissante !

GalaLTC2017(c)DimitriScapolan-Paidassi

Crédit photo : Dimitri Scapolan

C’est ensuite au tour d’Ismaël Margain, 3ème grand prix de piano en 2012, d’interpréter la Fantaisie à quatre mains de Schubert. Le jeune talent impressionne par sa poésie et sa grande délicatesse qui contraste avec la puissance et l’énergie qui émane de son partenaire, le coréen Dong-Hyek Lim, 1er prix en 2001. Dong-Hyek Lim va même parfois jusqu’à imposer sa rythmique et prendre un peu le pas sur le timide Ismaël Margain.

GalaLTC2017(c) DimitriScapolan2

Crédit photo : Dimitri Scapolan

Enfin, le Quatuor Hermes est rejoint par Dong-Hyek Lim pour la clôture de cette représentation. En parfaite osmose, où plutôt en parfaite harmonie, le Quatuor engage un dialogue où l’Alto répond au Violoncelle. Lors de certains mouvements, c’est au tour de Dong-Hyek Lim de se voir imposé le rythme par le Quatuor. L’entente est cependant parfaite entre le Quatuor et le pianiste et l’on assiste à une envolée finale grandiose. Envahi par la musique et enivrés par les mélodies, j’eus souhaité que le Quatuor rejouât toute l’œuvre de Schumann pour revivre encore et encore l’intensité du moment.

GalaLTC2017(c)DimitriScapolan

Crédit photo : Dimitri Scapolan

Dans un cadre magique, on s’est laissé porter et emporter par le talent immense de ces jeunes interprètes. La performance était bien au rendez-vous, à nous en couper le souffle… On a particulièrement aimé la continuité entre les œuvres, opérée par les artistes eux-même. Solenne Païdassi joue avec Ismaël Margain, lui même rejoint ensuite pour un duo par Dong-Hyek Lim, qui accompagnera en fin de gala le Quatuor Hermès.

GalaLTC20176(c)DimitriScapolan-saluts

Crédit photo : Dimitri Scapolan

Le gala a aussi été l’occasion de découvrir le rôle des tourneurs de pages. Toujours dans l’ombre et d’une grande discrétion, ils s’effacent le plus simplement du monde au profit du pianiste qu’ils accompagnent. Je n’ose imaginer le stress de devoir tourner les pages de la partition, ni trop tôt, ni trop tard. Et si d’aventure les pages venaient à être collées ?

On a partagé et vécu un moment magnifique. A réitérer absolument ! On coche déjà la date et on se donne rendez-vous l’an prochain et vous ?

Madilyn Bailey est de retour à Paris !

On en a longtemps rêvé, Madilyn Bailey le fait ! La chanteuse est de retour à Paris et ce pour notre plus grand bonheur. Quelle ne fut pas ma joie lorsque mon fil d’actualité Twitter a fait apparaître le tweet de la belle américaine annonçant son show le 16 février à Paris.

Je ne boude pas mon plaisir à l’idée d’entendre de nouveau en live la voix magique de la chanteuse aux plus de 4 millions d’abonnés sur YouTube désormais.

En 2015, j’ai eu la chance d’assister au concert privé de la sublime Madilyn Bailey, à l’occasion de son passage à Paris. Lors de cette soirée, j’avais découvert une artiste attachante et touchante. Madilyn Bailey nous avait charmés dès son entrée en scène et nous avions été parcourus de frissons lorsqu’elle avait amorcé les premières notes sur sa guitare.

L’émotion avait été grande quand elle avait ensuite entonné les titres Radiocative, Titanium ou encore She Wolf.

A l’issue du concert je formulais le vœu de « revoir la jeune chanteuse américaine ». C’est sur ces mots que je terminais un de mes premiers billets publiés sur ce blog.

Depuis, je suis la chanteuse principalement sur Twitter où cette dernière est très active. C’est tout naturellement qu’elle a choisi la célèbre plateforme de microblogging pour annoncer son prochain passage à Paris.

La jeune artiste a su conquérir ses fans et plus particulièrement le public français avec ses albums. Et le succès est au rendez-vous pour chaque nouvelle reprise qu’elle aime à partager en ligne.

Si ce n’est pas déjà fait, courrez réserver vos places ! Et dans l’éventualité, certes peu probable, où vous ne connaîtriez pas la chanteuse, laissez vous charmer par sa prestation sur scène au bus palladium.

Can’t wait to see Madilyn, and you ?

3ème édition du Comic Con Paris, le festival de la pop culture

Les 27, 28 et 29 octobre se tient à Paris la troisième édition du Comic Con. Cette nouvelle édition se déroule à la Grande Halle de la Villette.

Le festival dédié à la pop culture vous permet de participer à des animations inédites, rencontrer des stars du petit ou du grand écran et découvrir en exclusivité les nouveaux contenus de l’année tout en baignant pendant 3 jours dans un univers cosplay. Lire la suite

17ème édition de la Millstone à Paris

La 17ème édition de la Millstone se tiendra à Paris le samedi 2 et le dimanche 3 avril dès 13h. Cette nouvelle édition, qui verra 12 joueurs invités et 4 joueurs issus de qualifications s’affronter sur le jeu vidéo de cartes Hearthstone, se déroulera à l’Arena eSport de Millenium, à Paris.

Que vous soyez joueurs ou que vous ayez envie de découvrir l’eSport ainsi qu’une enceinte dédiée au sport électronique, ne ratez pas cet évènement !

Si vous souhaitez assister à cette 17ème édition de la Millstone, en direct de l’Arena, c’est simple rendez-vous sur le site de Millenium et prenez gratuitement un billet pour la journée qui vous intéresse. Pour ceux qui n’auraient pas la chance de pouvoir assister à la compétition sur place, les matchs seront commentés en direct sur le site de Millenium.

On a hâte d’y être et vous ?


#Millstone #17 ème édition, samedi 2 et dimanche 3 avril 2016, #Arena #eSport de #Millenium, Levallois-Perret

Paris In Live – Yaël Naim au Bus Palladium

A l’occasion de la réédition de son quatrième album Older Revisited, Yaël Naim sera en concert dans le cadre du Paris in Live le 11 avril 2016 au Bus Palladium.

On a déjà eu l’occasion d’assister à un showcase privé de Madilyn Bailey en octobre dans cette même salle et on avait été conquis par la prestation de la belle chanteuse. Un concert Paris in Live c’est toujours un moment intime avec les artistes dans un superbe cadre.

Alors n’hésitez plus et tentez votre chance (c’est ce que l’on a fait) sur le site de Virgin Radio pour gagnez vos places pour le showcase privé de Yaël Naim !

Après le show intimiste de Madilyn Bailey en octobre, on avait hâte d’assister au suivant,  on y sera donc ! et vous ?


#YaëlNaim, #ParisInLive, #BusPalladium, 11 avril 2016, #VirginRadio